x

Bien dans leurs chaussures : les conseils de notre podologue

Zoé Mantey est spécialiste du « bien chaussé ». Elle a créé, il y a deux ans, Chausse-toi !, un blog dans lequel elle prodigue de précieux conseils pour les adultes mais aussi pour les enfants. Nous l’avons rencontrée.

©babybotte

Quels sont les principaux soucis des pieds des enfants qui viennent en consultation ?

Les consultations sont principalement liées à des inquiétudes de parents quant à des troubles posturaux comme une malposition du pied, de la jambe, une scoliose mais elles peuvent aussi concerner des pathologies comme les ongles incarnés, les verrues, la malposition de l’orteil, etc… Il n’est pas rare de constater, dans ces cas-là, que la pointure de la chaussure est trop petite ou le modèle inadapté. C’est alors le bon moment de faire un point sur le niveau de connaissance des parents, de leur apprendre les bonnes pratiques et ainsi améliorer le chaussage de l’enfant en tenant compte des particularités de son pied. Rencontrer un « pédicure-podologue » (c’est notre titre exact), c’est l’occasion de pouvoir poser tout un tas de questions et d’aborder des thèmes plus pratiques comme apprendre à couper les ongles et prendre soin des pieds correctement.

En quoi c’est important de bien chausser ses enfants ?

Les chaussures sont avant tout une protection pour les pieds et sont à distinguer du reste de nos vêtements. En effet, mal choisies celles-ci vont avoir des incidences direct sur l’aspect fonctionnel du pied, allant d’une simple ampoule, ongles striés, orteils mal positionnés…  à une mauvaise démarche et des problèmes posturaux. Si les chaussures sont mal adaptées, elles peuvent provoquées des risques de chutes répétées et altérer les étapes cruciales de l’acquisition de la marche. Tout au long de notre vie, nos pieds vont évoluer et changer, développant chez certains des déformations qui, avec un chaussage mal adapté, s’aggraveront rapidement aboutissant, dans le pire des cas, à l’acte chirurgical. Alors oui ça vaut le coup de consulter !

Quelles chaussures pour les premiers pas ?

On qualifie de « premiers pas » le moment précis où l’enfant marche seul, sans aide ni soutien de ses parents, meubles ou jeux à pousser. Cette étape est une période courte (environ 6 mois) où les jambes sont souvent arquées, la démarche chancelante et les chutes régulières. Pour cette période, le chaussage n’est pas indispensable ou doit être le plus simple possible : un chausson en cuir maintenu par un élastique par exemple. Pour l’extérieur, un chausson en cuir tout mou avec semelles en gomme fine fera très bien l’affaire. Éviter les chaussures rigides et les semelles trop épaisses.

Zoé Mantey, pédicure-podologue, spécialiste de la calcéophilie

On entend souvent dire que le mieux pour apprendre à marcher, c’est pied nu ? Vous validez ?

Tout à fait et, même, je l’encourage ! Les mauvaises pratiques à ce sujet sont encore trop courantes et les professionnels correctement formés ne sont pas encore majoritaires. Alors oui, selon les saisons et les endroits où l’on vit, il va parfois être difficile de rester pieds nus. Mais il est possible de porter seulement des chaussettes qu’on trouve facilement avec des pastilles antidérapantes. À la maison, au parc, il est recommandé de laisser le pied nu pour qu’il développe correctement son réseau musculaire, afin d’offrir à l’enfant une posture optimale et une croissance harmonieuse.

La chaussure idéale pour un enfant plus grand ?

Je préconise des modèles bas ou semi-hauts en laissant la cheville libre de ses mouvements. La semelle en gomme peut idéalement remonter sur les orteils pour les protéger des chocs notamment lorsque l’enfant pratique des jeux comme la draisienne ou la trottinette. La fermeture en scratch, zip ou lacet est en fonction du degré d’autonomie de l’enfant. Il est primordial de prendre en compte plusieurs points :  le type de pied (fin, moyen, large ou dodu ; cou-de-pied fin ou large) mais aussi la disposition des orteils. Des outils de mesure existent mais normalement un bon chausseur spécialisé sera vous apporter des conseils expérimentés au moment de l’achat d’une paire.

Que pensez des baskets pour les tout petits ? Et pour les plus grands ?

Elles ont mauvaises réputation et nos parents l’ont beaucoup entendu dire, parfois pour cause. Les matériaux sont généralement synthétiques et ne laissent pas respirer correctement le pied. Les semelles amortissantes, très (trop) épaisses peuvent générer des troubles musculo-tendineux. Il est important d’alterner avec d’autres paires dans la semaine pour les laisser respirer et accepter de les jeter quand elles sont trop usées. D’un autre côté, lorsqu’elles sont bien choisies, les baskets présentent beaucoup d’avantages car particulièrement confortables et peu traumatisantes pour le pied. Elles sont généralement souples et s’adaptent facilement aux différentes morphologies de pied. Conclusion : alternez et ne lésinez pas sur la qualité.

Quels chaussons à la maison ?

Être pieds nus ou en chaussettes reste l’idéal.

Que faire en cas de pieds plats chez un enfant ?

Un rappel est nécessaire : tous les pieds commencent par être plat. Ce n’est qu’à l’âge de 4-5 ans que le pied commence à se creuser et à perdre ce petit amas graisseux disposé sous la voûte plantaire qui peut parfois se confondre avec un pied plat. Un pied plat n’est pas une fatalité car c’est une morphologie de pied assez courante et pas toujours à l’origine de problème. Je connais de formidables sportifs aux pieds plats et qui n’ont jamais eu de problèmes en lien avec la morphologie de leur pied. J’encourage les parents à adapter leur vigilance en fonction des problèmes qui se manifestent. Chutes répétées, manque d’endurance, douleurs aux pieds, aux genoux, bassin, dos… Il est alors temps de consulter.

Propos recueillis par Teepee Paris


Allez faire un tour sur son blog, vous apprendrez plein de choses !