x

Ne change jamais pour changer le monde !

Pour bien commencer l’année, la lecture du livre de Marie Desplechin est un bonheur. Une déclaration de confiance aux enfants qui, s’ils préservent leur âme, auront, selon elle, toutes les armes pour sauver la planète.

 

Illustration Aude Picault

Voilà. Le père Noël est passé. Votre salon ressemble à un magasin Oxybul un jour de soldes. Vous aviez pourtant fait des listes et des listes pour bien dispatcher les cadeaux de chacun entre les grands-parents, les oncles, les tantes, les cousins… Vous vous retrouvez quand même avec deux mange-disques et deux Duplo à la ferme. Sans parler des comptines (pour deux mange-disques) en boucle depuis une semaine… La magie de Noël commence à sentir le sapin…

VOIR LE MONDE AUTREMENT

Vivement 2020 ! Et plutôt que de prendre des résolutions que vous ne tiendrez pas (rappelez-vous celles de 2019), lisez et faites lire à vos enfants le livre de Marie Desplechin Ne Change Jamais. Ça va vous/leur donner du souffle pour l’année et aussi pour l’avenir pas franchement reluisant qui se prépare. Sans mensonge ni emphase, l’auteure, habituée à parler aux plus jeunes, invite à voir le monde différemment, de façon positive et surtout à travers notre âme d’enfant.

PRÉSERVER LEUR MANIÈRE DE PENSER

Avec humour et précision, elle explique cette Terre qui va mal et en appelle au bon sens de nos bambins. Elle les interroge sur leur place et le rôle qu’ils souhaitent jouer dans la société d’aujourd’hui et de demain.

« C’est une déclaration de confiance, écrit-elle. […] Quels bons adultes vous seriez si vous arriviez à préserver un peu de votre curiosité, de votre sensibilité, de votre colère. Vous auriez de meilleurs atouts pour demain, et la planète avec vous. J’ai pensé : surtout, ne changez pas ! (ou alors pas trop). »

Et si leur manière de penser, qui nous exaspère parfois un peu, était bon pour leur avenir ?

JAMAIS ALARMISTE

Organisé en 20 chapitres, l’ouvrage aborde tous les thèmes liés à l’écologie et fait réfléchir. Gaspillage, surconsommation, eau potable, crise migratoire… Tout est décortiqué avec, en préambule, le témoignage d’un enfant souvent exaspéré par cette marraine qui passe son temps à faire des courses et à voyager en low cost. Le ton est drôle, jamais alarmiste, et les thèmes toujours très bien documentés pour mieux en comprendre les enjeux.

LES VIEUX NE CHANGENT PAS EUX

Marie incite au partage, à la toilette de chat de nos grands-mères, à l’entraide, au consommer moins mais mieux, à faire des cabanes, à la permaculture, à parler aux arbres, à faire entendre sa voix, à protester… Un manifeste qui chasse aussi les idées reçues : le « soi-disant c’était mieux avant » par exemple. Il y a 3000 ans, on pouvait déjà trouver sur les poteries de Babylone des inscriptions du style : « cette jeunesse est pourrie depuis le fond du cœur. Les jeunes gens sont malfaisants et paresseux. Ils ne sauront jamais comme la jeunesse d’autrefois. » Comme quoi, les vieux ne changent pas, eux.

LEUR LAISSER LES CLÉS

À la lecture de cet ouvrage, on a envie de voir nos enfants plonger les mains dans la terre et gambader dans une forêt. On a envie de les voir rêver et façonner leur monde. On a envie de leur laisser les clés. C’est eux les inventeurs de demain. Car comme le dit si bien l’auteure : « C’est fou tout ce qui reste à trouver et dont on n’a même pas encore l’idée. C’est grisant. » Alors les enfants, ne changez rien, les parents peut-être un peu plus…

Et surtout, une bonne année à tous !


Ne change jamais ! par Marie Desplechin, illustration Aude Picault, éditions L’école des Loisirs, 176 pages, 12 €.

Envoyez-nous un message whatsapp